En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services personnalisés. En savoir +

X

Efficacité énergétique

Efficacité énergétique : réduire la consommation un enjeu majeur ! Réduire la consommation énergétique est un objectif prioritaire pour les entreprises. La mesure est le moyen incontournable pour y parvenir.

L’amélioration de l’efficacité énergétique, au cœur des stratégies des entreprises et de toutes autres organisations, concourt à la réduction des coûts et permet de réduire l’empreinte carbone de chacun.

Cela constitue un objectif majeur dans le contexte économique et environnemental actuel.

En savoir plus

Afin d’aider les organisations à structurer  leur démarche permettant d’atteindre cet objectif, des travaux normatifs ont été menés pour définir un système de management de l’énergie. La norme ISO 50001, recommande, par exemple, une méthodologie fondée sur le « Plan-Do-Check-Act » (Planifier-Faire-Vérifier-Agir).

Elle prévoit notamment des étapes de planification énergétique et de vérification des mesures pour d’une part, établir un diagnostic précis de la situation initiale (recensement des domaines énergivores) et d’autre part vérifier l’efficacité des actions mises en place pour améliorer l’efficacité énergétique.

Que cette démarche s’inscrive dans le système ISO 50001 ou pas, l’amélioration énergétique comporte nécessairement une phase de diagnostic. Phase durant laquelle une analyse précise des consommations énergétiques est effectuée (analyse du profil et décomposition par poste des consommations),.

Elle permet d’identifier les pistes de réduction de la consommation des postes majeurs, pouvant se traduire par des modifications des processus industriels, la modernisation d’équipements et machines, des travaux d’amélioration des bâtiments ou du changement d’habitude personnelle.

Une fois ces actions menées, des vérifications sont entreprises pour s’assurer de la conformité des améliorations par rapport aux prévisions établies et si nécessaire, de mettre en place les actions correctives.

Savoir ce que l’on consomme… L’analyse

Savoir ce que l’on consomme est au centre de la démarche énergétique.

L’utilisation d’enregistreurs de puissances et d’énergie, ou d’analyseurs de puissance, placés sur les différents départs électriques en aval du compteur, permet simplement et sans interruption de service de dimensionner le poids relatif de chaque ligne sur la consommation globale, de définir un profil de charge de l’installation et ainsi de déterminer les axes prioritaires d’amélioration.


La mesure des puissances électriques

En savoir plus

Afin de compléter ces premiers relevés, une gamme complète d’enregistreurs permet de mesurer et enregistrer automatiquement les évolutions temporelles de tensions, courants, températures et signaux de process.

L’analyse de ces mesures complémentaires apporte des informations indispensables pour parfaire la compréhension des profils de consommation et vérifier l’efficacité des modifications apportées  afin d’améliorer l’efficacité énergétique de l’ensemble.

La mesure ponctuelle de grandeurs physiques température, débit d’air, pression, lumière participe également à la détermination des voies d’amélioration de l’efficacité énergétique.

Enfin les caméras thermiques  constituent des outils indispensables dans l’établissement  d’un bilan énergétique au niveau du bâtiment. Pratiques et simples d’utilisation, elles permettent de déceler les défauts et les irrégularités tels que :

  • Les ponts thermiques
  • Le mauvais positionnement ou l’absence des isolants
  • Les infiltrations,
  • Les matériaux endommagés par l’humidité
  • Les jointures non étanches au niveau des ouvrants

    Autant de facteurs qui engendrent des excès de consommation.

Analyse des mesures… Le diagnostic

Une fois l’ensemble des relevés de mesure effectué, un diagnostic (lien Enerdis)  est établi pour la mise en place des actions correctives.

Un comparatif est réalisé entre le rendement théorique d’une installation et les mesures réelles.

Ces actions peuvent être de différents types : redimensionnement du transformateur, mise en place de systèmes de filtrage, remplacement d’appareils défectueux…

Cette analyse permet d’intervenir au bon endroit au bon moment en apportant  la meilleure solution.

Quelques Exemples

Quelques exemples :

  • Mesure du facteur K, pour le redimensionnement du transformateur de puissance

 

  • Dimensionnement des batteries de condensateurs de rephasage

 

  • Faites des économies, réduisez votre facture d'électricité !

http://www.chauvin-arnoux.com/sites/default/files/documents/fiche_appli_mesure_compensation.pdf

En ce qui concerne le diagnostic thermique d’un bâtiment, un rapport entre le rendement énergétique théorique et l'apport en énergie qu'il requiert permet d’établir des interventions d’amélioration.

Selon les équipements de chauffage, climatisation, ventilation à mettre en place de façon permanente, (ex : les datacenters), l’utilisation de la thermographie en amont du positionnement des équipements, permet de définir un dispositif optimisant le confort et la consommation d’énergie.
L’analyse thermique montre clairement les zones de chaud et/ou de froid, les échanges thermiques entre équipements.

La vérification de l’efficacité : Le contrôle

Une fois les solutions mises en place, il est nécessaire de réaliser à nouveau les mêmes mesures que lors de la période d’audit avant correction. Un suivi est ensuite mis en place pour vérifier sur la durée les économies réalisées au quotidien et éviter de nouvelles dérives.

A ce stade, la définition de nouveaux objectifs d’amélioration ou mise en place d’actions correctives pour atteindre ou améliorer l’objectif initial sont décidées.

La mesure est ainsi une technique indispensable dans le processus d’amélioration de l’efficacité énergétique.


La mesure de l’économie
http://pel100.com/fr/le-produit/fonctionnalites/comptage.aspx

Les énergies propres

Dans le cadre du développement durable, la part des énergies propres est en forte croissance depuis ces dernières années.

L’énergie solaire en fait partie. La filière photovoltaïque (transformant l’énergie solaire en énergie électrique), déployée tant au niveau d’habitations résidentielles que sur des sites de production à plus forte capacité (fermes solaires), est l’une de nos préoccupations.

Ainsi, afin de vérifier le rendement de ces installations et le contrôle des panneaux photovoltaïques, Chauvin Arnoux propose une offre de contrôleurs photovoltaïques totalement dédiés à cette application.