En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services personnalisés. En savoir +

X

Diagnostics & Contrôles

Garantir la sécurité des personnes et des biens ainsi qu’identifier des sources d’économies sont deux problématiques importantes de nos sociétés.

Afin de guider et encadrer ces objectifs, de nombreuses opérations de diagnostic et de contrôle ont été définies, portant notamment  sur des équipements et des installations.

Objectifs

Qu’elles soient effectuées lors de la mise en service ou sur une base périodique, ces opérations ont pour objectif d’établir :

  • Une conformité vis-à-vis d’une réglementation en vigueur, cette conformité ayant généralement un caractère obligatoire.
  • Une évaluation des performances selon une procédure normalisée; dans ce cas, les valeurs seuils ne sont pas nécessairement définies.

Les opérations de diagnostics et de contrôles sont principalement réalisées par des organismes indépendants (du fabricant - constructeur et du client - utilisateur) qui disposent d’habilitations adaptées.
Chaque pays définit un ensemble de réglementations propres qui exigent des contrôles du respect de celles-ci. En complément, des démarches indépendantes et volontaires sont réalisées pour diagnostiquer les performances ou la sécurité d’un dispositif.
Les opérations de diagnostics et de contrôles font généralement appel à deux types d’analyse, le contrôle visuel et les essais. Les essais comportent nécessairement des prises de mesure.

Chauvin Arnoux dispose d’une offre d’appareils de mesure permettant ces prises de mesure dans les cas suivants :

  • La sécurité électrique des installations
  • La sécurité électrique des machines et tableaux
  • Le contrôle des installations électriques par thermographie
  • Le contrôle de l’environnement de travail
  • Le diagnostic thermique
  • Le diagnostic énergétique

La sécurité électrique des installations

La Sécurité électrique des installations, qu’elles soient résidentielles, industrielles ou tertiaires, revêt un caractère majeur pour garantir à la fois la sécurité des personnes présentes mais également celle des lieux qui les abritent. A la fin des travaux de construction, à l’issue d’opération de modification ou de façon périodique (action préventive), ces contrôles vont permettre de vérifier :

  • La continuité électrique de l’équipotentiel de protection des masses mécaniques
  • Le dimensionnement correct des systèmes de protection et leur fonctionnement
  • L’efficacité du système de mise à la terre
  • La qualité des isolements électriques

La norme internationale IEC 60364 est l’une des normes techniques qui définissent les règles pour la conception et la construction d’une installation électrique basse tension ainsi que les vérifications permettant de confirmer la conformité de la réalisation.

Les contrôleurs d’installation bi-fonctions ou multifonctions permettent de réaliser les opérations d’essai prévues dans de nombreuses normes internationales et nationales (en France la NF C15-100, au Royaume Uni la BS 7671, en Allemagne la VDE 100 pour ne citer que quelques unes).

La sécurité électrique des machines et tableaux

De façon similaire aux installations électriques, les machines et tableaux électriques sont soumis à des réglementations visant à en assurer notamment la sécurité à l’usage. Ces normes définissent en particulier les essais de qualification de type (conditions de mise sur le marché), les essais de mise en service (première utilisation) mais aussi les contrôles périodiques devant être effectués.

Les essais prévus notamment dans les normes Européennes EN60205 et EN61439 sont réalisables sur les Contrôleurs Machine Chauvin Arnoux.

Le contrôle des installations électriques par thermographie

Aux contrôles de grandeurs électriques d’une installation ou d’une machine peut s’ajouter un contrôle par thermographie. Par exemple, en France, le document technique APSAD D19 définit les conditions de réalisation du contrôle thermographique des installations électriques. Cette mission de contrôle par thermographie peut être engagée contractuellement par l’assureur et ne se substitue en aucun cas aux missions de vérifications périodiques réglementaires des installations électriques.

L’objectif de l’examen est d’apporter les éléments de décisions permettant une intervention corrective et/ou préventive adaptée sur les installations et équipements et d’éviter par exemple une dégradation des matériels considérés, un début d’incendie ou un arrêt de production.

Dans tous les cas, l’opérateur intervenant doit avoir obtenu le certificat d’aptitude au contrôle des installations électriques par thermographie infrarouge délivré par le CNPP (Centre National de Prévention et de Protection) et disposer d’un matériel de thermographie vérifié annuellement et disposant de résolutions spatiales et thermiques suffisantes auxquelles répondent les caméras C.A 1886 et C.A 1888.

Le contrôle de l’environnement de travail

Le contrôle de l’environnement de travail : Il appartient à l’employeur d’évaluer les risques auxquels sont confrontés les salariés dans le cadre de leur travail et de prendre toutes les mesures nécessaires pour les minimiser ou les supprimer. Parmi les risques physiques, des mesures de protection plus ou moins strictes selon les pays sont  mis en place concernant, la qualité de l’air, l’éclairement, l’exposition au bruit, aux champs électromagnétiques.
En matière d’éclairage, le niveau d’éclairement doit être adapté à la nature et à la précision des travaux à exécuter pouvant varier de 200 lux pour  de la bureautique jusqu’à 800 lux  pour certaines tâches difficiles en laboratoire.

En ce qui concerne l’exposition au bruit, les niveaux maximums sont fixés dans la directive européenne 2003/10/CE dont la transcription en droit français est réalisée dans le décret n°2006-892 du 19 juillet 2006. Plus récemment, c’est la directive européenne 2013/35/UE du 26 juin 2013 concernant  les  prescriptions  minimales  de  sécurité  et  de  santé  relatives  à  l’exposition  des travailleurs  aux  champs  électromagnétiques dont la transposition par les état membres doit être effectuée avant juillet 2016.

Luxmètres Sonomètres Mesureurs de champs électromagnétiques mais également thermomètres de contact et sans contact sont autant d’appareils de mesures permettant d’effectuer ces contrôles.

Le diagnostic thermique

Dans le but d’améliorer la performance énergétique des bâtiments, les caméras thermiques sont des outils efficaces permettant de déceler les défauts d’isolation thermique, les infiltrations d’air,  les ponts thermiques. Parmi les nombreuses applications de la thermographie (illustrative, en autocontrôle, après rénovation), celle-ci peut également intervenir en complément des mesures de perméabilité à l’air afin d’identifier les fuites d’air non maîtrisées à travers l’enveloppe du bâtiment.
  
La mise en œuvre de la thermographie est simple et certaines observations du bâtiment peuvent se révéler aisées à analyser et interpréter. Comme dans de nombreux domaines, des  précautions et connaissances spécifiques sont parfois nécessaires. En France, un cadre d’examen par thermographie existe, il s’agit de la norme NF EN 13187 définissant une méthode qualitative de détection des irrégularités thermiques dans l'enveloppe d'un bâtiment.

Caméras thermiquesC.A 1877C.A 1878 - C.A 1882 - C.A 1886 - C.A 1888 - C.A 1950 sont autant d’appareils de mesures permettant d’effectuer ces contrôles.

Le diagnostic énergétique

Savoir ce que l’on consomme est au centre du diagnostic énergétique. L’utilisation d’enregistreurs ou d’analyseurs de puissances et d’énergies, placés sur les différents départs électriques en aval du compteur, permet simplement et sans interruption de service de dimensionner le poids relatif de chaque ligne sur la consommation globale, de définir un profil de charge de l’installation et ainsi de déterminer les axes prioritaires d’amélioration.

Afin de compléter ces premiers relevés, une gamme complète d’enregistreurs permet de mesurer et enregistrer automatiquement les évolutions temporelles de tensions, courants, températures et signaux de process. L’analyse de ces mesures complémentaires apporte des informations indispensables pour parfaire la compréhension des profils de consommation et vérifier l’efficacité des modifications apportées afin d’améliorer l’efficacité énergétique de l’ensemble.

La mesure ponctuelle de grandeurs physiques température, débit d’air, pression, lumière participe également à établir un bilan énergétique pertinent.


Le logiciel DataView permet d’élaborer des rapports détaillés des mesures réalisées à partir de nombreux produits Chauvin Arnoux tels que les contrôleurs d’installation, les contrôleurs d’isolement, les contrôleurs de terre, les analyseurs d’énergie, les enregistreurs de puissance et d’énergie. Grâce à ce logiciel, il est possible de télécharger l’ensemble des mesures mémorisées sur les appareils, de les analyser et de les commenter dans un rapport détaillé.